cavaliers king charles

Bienvenue sur mon blog

les parasites externes

Classé dans : Non classé — 2 octobre, 2008 @ 0:16

une dizaine de fois par jour, chacune de ces vilaines puces pique l’animal sur lequel elle est installée et peut absorber jusqu’a 20 fois son poids en sang à chaque repas.Et une puce observée en cache en réalité une trentaine d’ou l’interet de traiter l’animal ainsi que son environnement.

Les puces

Depuis quelques jours, votre cavalier se gratte et se mordille la base de la queue, vous jetez un petit coup d’oeil a son pelage et vous surprenait des puces se faufilant entre ses poils et remarquez la présence de minuscules grains noirs.Il faut alors a l’aide d’un peigne les eliminer.Outre les demangeaisons et les prélèvements de quantité de sang non negligeables, avec parfois un risque d’anémie, les puces portent en elles des oeufs de ténia, un ver digestif que le chien ingurgite lors de sa toilette.Il est donc essentiel de traiter régulièrement tous les animaux de la maison par le biais d’antiparasitaires adéquats et notament des pipettes a appliquer entres les deux omoplates.

La teigne

Des plaques circulaires sans poils apparaissent sur votre cavalier depuis quelques temps et s’agrandissent progressivement sans que le chien semble souffrir de démangeaisons.Il s’agit sans doute de la teigne, champignon microscopique qui se développe dans la peu a la suite d’un contact avec un autre chien ou une personne contaminée.très résistante cette zoonose est très contagieuse.Dans ce cas consultez rapidement un vétérinaire.

Les aoutâts

Votre cavalier souffre de demangeaisons aux pattes et surtout entre les doigts, des petites tâches orange sont visibles et témoignent de la présence d’aoutats.Cette affection benigne se traite rapidement avec une lotion adaptée.

Les poux

Lorsque des péllicules apparaissent sur les poils de votre chien, et que se dernier se gratte essentiellement dérrière les oreilles,vous pouvez soupconner la présence de poux.Les traitements disponibles sont très efficaces.

Les tiques

Au cours d’une promenade dans un bois ou des broussailles, votre cavalier n’est pas exempt d’attraper quelques tiques.Il est donc essentiel de l’examiner après chacunes de ses sorties et de pister la présence de ses acariens, qui vont se nourrir de son sang et qui peuvent en 48heures lui transmettre de graves maladies comme la piroplasmose.Pour les éliminer, surtout ne les arracher pas car vous risquez de laisser la tete, ce qui ne resoudrait rein, et privilegiez un crochet spécialement concu a cet effet.Des produits préventifs sont également disponibles.

Les gales

Il en existe 3 sortes: la gales des oreilles, la gale demodécique et la gale sarcoptique

           la gale des oreilles: des secretions brunatres et nauséabondes, dues a la présence d’un parasite micoscopique se nourrissantdu cérumen, s’accumulent dans le conduit auditif de votre cavalier, et ce dernier ce gratte violement au niveau de l’oreille,parfois jusqu’a la formation d’hématomes.L’ application précoce d’une pommade antiparasitaire  pendant 3 semaines peut venir a bout de ce parasite.

            la gale démodécique: si vous remarquez des pertes de poils et l’appariton de lésions sur votre chiot, il s’agit sans doute de la gale demodécique généralement transmis par la mère à la naissanceet qui se loge dans les racines du poil.Le traitement est assez long et doit être appliqué sans attendre pour éviter les risques d’affections bactériennes.

            la gale sarcoptique:le sarcopte s’installe dans la peau du chien et creuse des galeries qui provoquent d’importantes démangeaisons et des pertes de poils.Des pustules apparaissentet sont visibles essentiellement au niveau des coudes et au revers des pattes arrière.Prise précocément, cette gale peut être combattue.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

cestmaplanete |
DIEGO |
ya est la |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | De tout en vrac
| Petitpot
| Michele Pierrard